Les tribulations de la famille Troll

24 novembre 2022

nouveau blog

 

P1060113

Je déménage le blog pour pouvoir poster les vidéos sur le blog plus facilement, c'est par ici : nouveau blog de la famille troll

 

Je vais laisser ce blog ouvert encore quelques temps et je déménagerais surement une parti des articles.

Posté par Dame Cannelle à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 juillet 2022

Petit point sur l'été au terrain

 

20220724_135302 (1)

 

 

Nous avons pas mal avancé depuis avril. Cette année nous avons un peu plus investi le potager et nous commençons à nous familiariser avec les spécificités de notre terrain.

Parmis nos premiers constats :

Notre saison potagère, sans serre, est courte.
Pas la peine de commencer à semer avant avril - mai, sinon au mieux ça végéte, au pire ça gèle.
Notre coin (entre 600 et 800m selon les endroits, le terrain est à 670m) a un bon mois de décalage avec la plaine et notre terrain à bien deux semaines de décalage avec les jardins potagers de notre village. Ils sont mieux protégés du froid et du vent par des murets entre autre, et les batiments retiennent plus la chaleur alors que notre terrain en bord de ruisseau est plus frais. Quand on part de notre maison le matin pour aller au terrain on a une différence de 2-3degrés facilement.
Pour le moment ce décalage nous a plutôt été favorable. L'an dernier les fruitiers n'étaient pas tous en fleur lors des grosses gelées de printemps. Cette année nos tomates ne sont pas encore rouge et n'ont pas pris de coup de soeil lors des canicules.

Autre constat, ce sera plus facile a gérer quand on sera sur place, mais ça on le savait déjà, on a juste eu confirmation.

Notament pour la surveillance et l'arrosage en temps de canicule, ou pour s'occuper des semis.

D'ici l'année prochaine nous devrions avoir acheté le devant de notre maison actuelle ( 3-4 ans de passés depuis mon premier courrier à la mairie...) c'est une sorte de mini terrain vague qui nous permettra, outre de parquer enfant, chats, lapin et chien, de faire du compost, de planter quelques bricoles en bac et de préparer des semis plus facilement.

Nous avons pu faire quelques récoltes : petit pois, lentilles, haricots plats, haricots verts, quelques salades et un petit bol de fruits rouges. 
On attend encore les tomates, concombres, carottes et courges. Le résultat semble mitigé pour les betteraves.
 


20220704_115322
(Les groseilles devaient être rouge ...)

On devrait avoir aussi des choux fleurs. J'avais acheté les derniers plans disponnible en commerce car ils étaient bradés. 4 sur 6 ont tout de même pris !

20220813_205146



Point canicule :

La canicule de fin de printemps/début d'été à eu raison de plusieurs de nos jeunes arbres : les  deux poiriers, le coigniassier, un pommier, un cerisier, un amandier et le myrtillier et ce malgré l'arrosage. On aura beau arroser, une fois que les feuilles ont grillé, c'est mort.
Seul le myrtillier est reparti. suite à ça on a paillé et repaillé le potager, les platations et les arbres, mais les autres vagues de chaleur ont fait d'autre victime : le second cerisier. L'abricotier et le chataignier.
N'ont survécu pour le moment que : les deux brugnioniers, le kaki, un pommier, un amandier, les kiwis (qui sont limite, je leur ai bricoler un abri) et deux noisetiers. Ce sont ceux qui étaient les plus protégés par d'autres grands arbres.

20220813_203226
Abri de fortune pour Kiwi



Un peu de bonne nouvelle tout de même, les vieux arbres s'en battent l'oeil, un peu chaud mais ça va, ils gèrent, les racines proches du ruisseau. Du coup on devrait avoir quand même pas mal de pommes, de poires, de prunes, de noisettes et de noix et ça c'est chouette !

20220807_103821



J'ai ramassé quelques pommes vertes tombées. J'ai testé la gelée, mais je ne suis pas convaincue. Je vais tester le jus à laisser fermenter pour faire du vinaigre.

20220814_100212

Je commence a réfléchir à l'aménagement du potager pour l'an prochain. On ne va pas mettre de plantation cet hiver. Sans serre ni protection ça ne poussera pas.
On va surement doubler la taille du potager, amender et bacher les zones tout cet hiver pour, peut être, avoir un sol plus facile a travailler au printemps.

Edit :

Depuis que j'ai commencé cet article il a bien du passer 3-4 semaines. Depuis les tomates ont commencés à rougir, les kiwi ont fini de cramer, pas sure qu'ils s'en sortent. On commence à rammaser les pommes,les prunes et les mûres.

20220831_114433


20220829_173231

On va peut être avoir 2 concombres. Je les avais planté assez tard dans la saison, sans grand espoir, et bien ils poussent !

20220830_180855

 

 

Je vais en rester là sinon je ne publirai jamais, la prochaine publi portera sur l'avancer des travaux.

A très vite ! (peut être..)

Posté par Dame Cannelle à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2022

Se lancer dans un projet d'autonomie /d'indépendance avec des enfants

 

20220328_141656

Oui, j'hésite en ce moment entre les deux termes, autonomie et indépendance qui ne veulent pas tout à fait dire la même chose et qui de toute façon ne conviennent pas vraiment puisqu'on ne peut pas être totalement autonome et/ou indépendant sur tous les plans. On essaie d'être un peu plus autonome, un peu moins dépendant, et c'est déjà pas mal.

Bref Ce n'est pas le sujet, le sujet c'est : se lancer dans ce genre de projet en ayant des enfants, une vie de famille, un travail à coté et du coup plein de contraintes.

Chez nous, nous avons : des ados et une petite. Cela donne un large apperçu.

On est bien d'accord, Je présente ici mon expérience. Ce n'est donc pas une vérité absolue, juste un exemple.

Parlons de la petite en premier.
Trolltinette a 4 ans, des idées, de la répartie et le temps d'attention d'une enfant de son age, c'est à dire pas énorme.
Elle ne peut pas se garder toute seule, elle ne fait pratiquement plus de sieste et on ne peut pas la coller aux grands des heures durant (ce sont des ados pas des baby-sitter...) Ils gèrent parfois des réveils de sieste ou garde un oeil dessus le temps d'une course. Ca dépanne déjà beaucoup.
Avoir une petite de 4 ans implique d'avoir une bonne organisation quand on veut bosser au potager.
J'ai de dispo 2h/jour, pas tous les jours, pour aller au terrain seule mais j'en avais déjà parlé, ce créneau se fait vite grignotter par les rendez vous, d'autre obligation, les imprévus (aaaah le covid et autres maladies ! Pas une semaine d'école normale pour trolltinette depuis la rentrée de février...), le mauvais temps etc.

Le weekend c'est moi qui garde Trolltinette quand papatroll va bosser sur les travaux. Lui la garde quand je travaille le samedi matin.
Donc régulièrement, je vais travailler au terrain AVEC trolltinette. Et quand on va trafiquer à son projet avec son enfant, ils faut se préparer mentalement à ne pas pouvoir faire autant de choses que ce que l'on souhaitait. Ce qui est très frustrant, il faut le dire. C'est d'autant plus vrai pour nous qui n'habitons pas encore sur place.

Quelques principes de bases à intégrer quand on n'a pas d'autre choix que de prendre son enfant avec soit quand on travaille à son projet.

1- On ne peut pas passer autant de temps que l'on voudrait au terrain. L'enfant finira par avoir au choix : froid, faim, envie de pipi/caca, sera fatigué, Ce sera l'heure de rentrer pour le gouter ou prendre la douche ou il en aura juste marre de jouer tout seul. On aura oublier un change et il se retrouvera trempé,  bref si vous tenez 2h en extérieur avec l'enfant, ce sera déjà pas mal.

2- Pensez à prendre de quoi occuper l'enfant, parce que, les images de l'enfant s'extasiant devant les légumes du potager, le partages des connaissances intergénérationnel tout ça, c'est beau, mais c'est faux. Je ne dit pas que ça n'arrive pas. Mais pour rappel le temps d'attention d'une enfant de 4 ans : 15-20mn.
De plus, pour le moment les légumes sont à l'état de graine et c'est pas vraiment parlant. Ajoutez que vous n'y pigez pas grand chose non plus à ce que vous faites, vu que vous débutez et que donc vous avez besoin d'être concentré et de réfléchir. Sans comptez que quand vous devez tailler les arbres ou préparer vos zones et que le timming est serré entre la sieste et le goûter, vous n'aurez pas toujours le temps de vous extasier sur la nature avec votre enfant ou de faire vos tâches avec lui. Donc, prenez de quoi l'occuper tout seul. (ce qui ne veut pas dire qu'il y arrivera...)

3- Prévoyez 1/2heure d'installation et 1/2 heure de rangement juste pour lui et ses affaires. Les jouets qu'il a pris, son gouter, son petit coin cabane etc.. Et oui c'est chiant, et oui il va vous rappeller encore 2-3 fois pour un jouet, une bricole, un biscuit. Après ça, comptez d'être déranger tous les quarts d'heure, au mieux toutes les demis heures. Les jours de chance il fera une sieste. Savourez.
Au final, vous allez passer autant de temps à installer, remballer et gérer votre enfant qu'à planter vos patates.


Passons au tour des ados. Déjà il faut qu'un truc soit bien clair. C'est notre trip à nous de : planter des patates, faire notre pain et retaper une maison. Pas le leur. 

Bin voilà, tout est dit en fait.

Probablement que d'autres ados s'y interesseraient plus. Bin, pas les notre.
Je relativise en repensant à ma propre adolescence où, bien que j'apréciais passer du temps au jardin, j'en fichais pas lourd au potager ou en bricolage domestique. Je me dis que ça viendra peut être plus tard.
Je leur demande parfois  un coup de main (histoire qu'ils sortent à la lumière du jour...) et ils viennent sans trop rechigner parce que nos ados sont cool. Mais des fois ça veut pas, des fois ça fait la gueule, des fois ça t'intérompt autant que la petite parce que ça sait pas quoi faire. Et la aussi, le nombre de créneaux disponnibles pour avancer sur le projet étant limité, il est parfois plus simple d'y aller seule qu'avec un des ados à qui il faut tout montrer et expliquer, sachant qu'il y a, encore une fois, beaucoup de choses qu'on ne maitrise pas soit même. 

 

20220325_145947


J'évoquais là, la mise en pratique du projet, mais plus largement c'est tout le projet qui est influencé par le fait d'avoir des enfants.

  • Le choix du lieu où s'établir : proximité de services, d'écoles, de professionnels de santé ...
  • La taille du logement : Chacun aura besoin d'un minimum d'espace personnel, notament les ado. On oubli la yourte ou la cabane à 5 personnes. 
  • Les conditions de vie. On ne va pas vivre à la dure le temps des travaux avec des enfants en bas age. 
  • La quantité de fruits et légumes à produire  
  • Les sensibilités et goûts de chacun :par exemple ici on oublie les radis, personnes n'aiment ça.
  • L'intéret de chacun pour le projet : Tous le monde n'est pas prêt à y passer ses weekend
  • Les scolarités futures des enfants : école, collège, lycée .. les transports scolaire si besoin.
  • Les moyens de gardes : centre de loisirs, famille....
  • Le temps de gestion du quotidien à prendre en compte : les rendez vous, les loisirs, les horaires de classes.. 
  • Et par la force de choses, le budget.


Bref se lancer dans ce genre de démarche, en famille, en bossant à coté, n'est pas insurmontable. Mais il va falloir s'armer de patiente pour voir son projet avancer. Ca n'ira pas aussi vite que sans enfants et il y aura plus de choses à prévoir, plus de travail. 
Et, être de garde d'enfant alors qu'on aurait plein de choses à avancer, ou tenter de faire ce qu'on a à faire avec l'enfant mais ne pas avancer d'avantage parce qu'on est intérompu toute les 10mn ou qu'on a tenté de le faire participer mais que le résultat n'est pas au rendez vous, c'est très très trèèèèès frustrant.

 

Posté par Dame Cannelle à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2022

Les travaux au verger et potager : du tuto à la réalité

C'était les vacances, Trolltinette était en vadrouille, j'ai eu (enfin) un peu de temps à passer au terrain. J'ai donc commencé la taille des arbres.

C'était la première fois que je taillais des arbres. J'ai donc pris le temps de me documenter, bouquin, vidéo, prise de note. J'avais les outils, j'avais le temps, j'avais la motivation ! 

Alors j'ai commencé à faire  tout bien comme il faut : couper les branches qui poussent vers le centre, couper celles qui se croisent, les branches sèches, la positions du sécateur, l'endroit de coupe... et puis très vite j'ai été confronté à la réalité : tailler un vieux, trèèèèès vieux verger quand on fait 1m60 et qu'on a que le minimum du matos, c'est pas la joie.

Entre les arbres qui sont pourris jusqu'à la moelle mais qui survivent on ne sait comment, ceux qui sont super haut, ceux qui ont un branchage super dense, ceux qui sont envahis de vielles ronces et lianes (clématite de meeeeerde !) Autant vous dire que beaucoup, beauuucoup de consignes de taille sont passées à la trape. Au début tu t'appliques, à la fin tu tailles ce que tu arrives a chopper et c'est déjà pas mal.

20220224_155753

"Bonjour, je suis un poirier de plus de 6m de haut, lolilol !"

 

20220224_155840

"Tailler les branches qui se croisent".. vas y ! Viens me chercher Tom pouce ! MDR !
(oui ce sont de vieux arbres, ils utilisent de vieux accronymes ..)

 

Deusième semaine de vacances de Trolltinette, début de certain semis. Il a donc fallu préparer des planches de culture qui ont été paillées cet hiver. Alors ça à l'air simple sur les tutos...Un petit coup de grelinette, on enlève les racines et hop c'est prêt !
Oui mais, la aussi... on est pas dans un tuto . Bordel que c'est long. Le tout avec trolltinette dans les pattes parce que le centre de loisirs était fermé pour cause de covid. (je ferais un post dédié à "travailler au potager avec ses enfants" ...)

Ce qui pousse chez nous, ce n'est pas du gazon, ce n'est pas vraiment de la prairie non plus. C'est du vieux potager, tassé, envahi par les herbes, laissé à l'abandon depuis 20-30 ans. Le seul truc qui a été fait jusque  là c'est une coupe de temps en temps pour l'entretien. Résultat : des rejets de ronces, de pruniers et de clématites, des graminés partout.
Notre sol est limono-argileux. Ce n'est pas mal mais c'est un peu lourd. Donc beaucoup de racines + de la bonne bouillasse qui colle = une plaie à dégager.

Autre constat, je pense que je n'ai pas prévu assez d'espace pour tout ce que j'aimerai planter. Mais bon ça, ce n'est pas trop grave, je vais peut être revoir mes ambitions à la baisse.

On était pas parti pour retourner le sol, du coup je vais certainement continuer comme ça pour cette année. Mais Je crois bien que l'automne prochain je vais louer un motocultueur et retourner toute la zonne une bonne fois pour toute.

Au final, à la fin de la semaine, les salades étaient repiquées, les petits pois, pois gourmand et lentilles semées. On verra bien qui prend ou pas.

J'ai aussi fait des semis de poireaux dans la serre étagère, mai comme je ne passe pas tout les jours, je ne suis pas sure que ça marche. 

Trolltinette a repris les cours  ce lundi mardi (lundi elle c'était petit tour chez la médecin pour cause de conjonctivite..), le covid semble être passé, ça nous a monopolisé bien 3 semaines le mois dernier (cas contact, école fermé etc ) je vais donc peut être pouvoir y retourner seule les aprem'. 
Tant mieux parce qu'il y a du boulot. La taille n'est pas terminé, la végétation se réveille et trouve que ce serait vraiment chouette de se réinstallé la ou on a tout dégagé et les semis au potager commencent.
Il faudra aussi poursuivre le haie sèche dans le verger, broyer tous le reste des branches (je vais peut être investir vu la quantité d'arbres et de haies que l'on a ) et déterminer où l'on va caser les pommes de terre.

Et je ne parle même pas de l'organisation du vide maison pour la fin du mois et des travaux à poursuivre. 

Posté par Dame Cannelle à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2022

Acheter des vêtements d'occasion, retour d'expérience

 

 

20220111_100400

 

 

Cela fait maintenant 2-3 ans que j'achète pratiquement tous mes vêtements d'occasion. Je le faisais déja avant, de temps en temps, par soucis d'économie (échange de vêtements en famille, petit tour au secours pop') mais c'est bien plus systèmatique maintenant. Déjà c'est plus facile d'en trouver en ligne et en boutique qu'il y a 10 ans. Mais le plus gros changement entre avant et maintenant, c'est qu'avant ça faisait pauvre, maitenant ça fait écolo.

Et psychologiquement, c'est con, mais ça fait la difference. C'est plus valorisant de se dire qu'on est écolo que d'admettre qu'on est pauvre.

Comme je le disais,donc, si j'ai opté pour les vêtements d'occasions c'est d'abord par soucis d'économie. Les habits bio/écolo/éthique coutent un bras et il y a une chance sur deux pour qu'ils ne soient pas si bio/écolo/éthique que ça. (greenwashing tout ça tout ça..)

Il y a toute fois quelques inconvégnants à acheter d'occasion.

Outre le fait qu'on est plus ou moins limité en choix selon sa taille (encore qu'en ligne on trouve de tout), il s'agit de vêtement déjà porté donc potentiellement déjà usés. La où un jeans neuf de grande distribution me tenait au moins un an, mes jeans d'occasion ne tiennent pas 6 mois avant de craquer. Je dois donc en acheter plus souvant. Ca reste moins cher que du neuf bio/écolo/éthique, mais sur une année ça revient au même que d'acheter du neuf de grande enseigne. Ce pourrait même me revenir plus cher.

Je sais les réparer, certe, mais mettre une rustine sur du textile de mauvaise qualité, usé, a ses limites aussi.

Acheter d'occasion n'améliore pas la qualité des vêtements "fast-fashion" made in "pas cher", hors on retrouve beaucoup de ces vêtements dans les ventes d'occasions. On en retrouve même trop. C'est la que je perçois les limites de l'achat d'occasion.

Tant qu'il y aura de la fast fashion à profusion, tant qu'il y aura des clients et des clientes pour acheter de la fast fashion, tant qu'ils et elles ne diminuront pas leurs achats vestimentaires, tant qu'ils et elles se donneront bonne conscience en revendant d'occasion leurs trop plein vêtements tout en rachetant trop de vêtements ensuite, le problème de la surproduction de vêtement ne sera pas réglé.

Alors, je ne vais pas pour autant arréter d'acheter d'occas', c'est tout de même "moins pire" que d'acheter trop de vêtements neuf de mauvaise qualité.
Mais je garde à l'esprit que quand moi je fais un effort pour ne pas acheter une t-shirt trop kawaï parce qu'il est made in "pas éthique méga polluant", que je fais du mieux que je peux pour limiter mon impact sur l'environnement, d'autres, particuliers mais aussi et surtout grosses entreprises, n'en ont toujours strictement rien à cirer, et le pire c'est que ce sont en partie leur vêtement que je rachète. Et ça, ça me blase un peu.

En parallèle, je poursuis mon projet de coudre mes propres vêtements, mais ça prend du temps, et entre famille, boulot, et projet je n'en ai pas tant que ça. 
Avec la couture maison, on tombe dans d'autres problématiques : l'origine du tissu, la qualité, le coût... Rechercher le bon tissu, pas cracra, pas trop cher, pas trop loin.  Et au final, le tissu neuf seul, de qualité correcte, coutera plus cher que le vêtement  fini de fast-fashion.

 

P1070098

 (c'est moi qui l'ai faiiiiit !)

 On en fini jamais de se poser 10000 questions sur sa consomation vestimentaire (et autre), en plus d'être usant pour le moral cela s'avère chronophage.

Bref, je n'ai pas de solution miracle, je vais continuer comme je le fais actuellement. Mais il faut bien avouer que c'est parfois décourageant.

 

 

Posté par Dame Cannelle à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 février 2022

L'auto-confinement de la famille Troll

Jour 1

La semaine dernière, trolltinette est restée à la maison car elle était cas contact à son école et que mamatroll ne se sentait pas de lui fourrer un coton tige dans le nez trois fois en une semaine. (non, dans le troudefion de par chez nous, nous n'avons pas de test pédiatrique et c'est tout juste si la pharmacienne sait de quoi on parle...)
J'avais quand même réussi à lui en faire un  contre 3 bombec et une prise de catch bien connue de toutes les mamatrolls de la terre, avant son retour en classe, parce qu'elle toussait un peu. Résultat négatif, mais pas de bol c'était au tour de la maitresse d'être malade elle est donc restée deux jours de plus à la maison.

Trolladobis qui baigne dans le jus de covid au lycée depuis plus d'un mois n'avait pour le moment aucun test positif. De cet exploit il en retire le nom de Trollanders. Dernier survivant de sa classe, il a fini la semaine en cours tout seul.
Suite à une gorge qui pique le weekend, il a rerererererererererefait un test et bingo il entre au club des positifs.

Nous voilà donc reparti pour une semaine de confinement à la maison. Cela ferra 2 semaines et demi pour Trolltinette.

Dans mon cas de mamatroll mon test de samedi n'a rien donné bien que je me traine une crève qui ressemble vachement au covid quand même. (pour mémoire on a déjà eu la version made in china en 2020, la toute première) Nouveau test ce lundi matin, RAS. 

On part donc pour une semaine d'enfants confinés à la maison. Ecoles averties, rendez vous annulés, mais comme mon test à moi est négatif j'irais quand même bosser à la boutique.

Avec tout ça, je prend du retard pour les travaux aux terrains. Aucun arbres fruitiers n'est taillés, la haie n'est pas fini de nettoyer.

20220202_122403

jour 2

Matinée de travail pour mamatroll. Les grands frères Trolls ont veillé sur Trolltinette pendant ce temps (à moins que ce ne soit l'inverse ?) La télé les a quand même beaucoup aidé. Trolltinette a tout de même tenté de grater du rab de dessins animés mais Trollanders est resté ferme : "mamatroll a dit d'aller jouer dans ta chambre jusqu'à ce qu'elle rentre" Trolltinette s'est exécutée, la matinée s'est bien passée.

La maitresse de trolltinette a laissé un message pour prendre des nouvelles. Je lui ai renvoyé un mail pour dire que tout allait bien et que comme on avait réussi à trouver des auto-tests enfant à la grand ville, on pourrait la lui rapporter ce vendredi.

La semaine prochaine Trollanders doit partir pour 2 semaines de stage. Il devait récupérer ses affaires d'atelier cette semaine. Hereusement papi sur place pourra les lui récupérer. Reste à voir comment aller chercher les dites affaires sans refourguer nos miasmes à papi. Cela attendra donc ce weekend.

Trolladopreums commence déjà à saturer à soufler et pouffer à cause du bruit et de la présence ambiante et on remet ça dans moins de 3 semaines avec les vacances scolaires. *Joie*

Au programme de cette aprem froide grise et humide : pâte à modeler et peinture. 

 

20220201_154250

jour 3

C'est Mercredi donc journée à la maison. Trolltinette pete le feu, trollanders accuse le coup, et troladopreums commence a gratouiller de la gorge. Papatroll passe au travers et mamatroll se remet de ses symptomes qui y ressemblait quand même vachement mais qui d'après 2 tests n'en sont pas.
Aujourd'hui on a, en vrac : chassé des pokemons, commandé les fruitiers manquant, refait de la pâte à modeler, sorti le chien, trier des livres...

Le chien chouinne parce que les chats ont le droit de sortir quand ils veulent et pas lui ... c'est pénible...

Le soir papatroll décide de monter les premiers morceaux de la charpente. Il appellera mamatroll à la rescousse vers 22h30. Retour à 00h.

20220131_111043

jour 4

Retravail, Trolltinette patiente devant le dernier Disney puis va jouer dans sa chambre en attendant le retour de mamatroll partie bosser (en freudonnant le dernier Disney..) sous la surveilance des grandtrolls. 
Il fait beau, aprem au terrain, mamatroll bouge des cailloux pour poursuivre la jardinière de la cour et Trolltinette joue au soleil. Retour pour le gouter.
23h Mamatroll chante encore le dernier Disney dans sa tête.. 

272840427_269020748534368_6297922167630232195_n

jour 5

1h du mat' "gnagnagnagna Madrigal"  le Disney tourne en bloucle dans la tête de mamatroll.

Réveil

Trolltinette a un test négatif, elle retourne enfin en classe. Mamatroll va bosser le matin. Retour à midi, le frigo est vide, il n'y a plus de restes, faut cuisiner.
Silex reçoit la visite de sa copine à la chatière, comme presque tous les jours.
Aprem' pluvieux au terrain, mamatroll commence le tri et le rangement du sous sol en vue d'organiser un vide maison et trouve encore des trucs. C'est une brocante qu'on va ouvrir !
Papatroll fait les courses en rentrant, le frigo est plein : soirée crèpes !
Trollanders va mieux, Trolladopreums envisage une retraite dans les bois.
Papatroll retourne se battre avec la charpente, le chien chouine encore parce que le chat est dehors, lui.



Weekend d'autoconfinement

Mamatroll bosse le matin, papatroll va jouer à Charles Igals tout l'aprem (il coupe du bois quoi)
Trolltinette se tape tout de même une bonne sieste, malgré que "naaah je veux pas faire le temps calme !"
Dimanche mamatroll et trolltinette iront chercher les affaires de Trollanders chez mami et papi, les tests sont négatif, gooo !

La semaine suivante, papatroll en déplacement, Trollanders à amener au bus tous les matins et à récup tous les soirs pour son stage, le rendez vous du grand à recaler, l'atelier à gérer... bon bin on y retourne !

 

 

 

 

 

 

 

"Découvrez la famille Madrigal ! Entrez dans la famillе Madrigal !"

 

 

 

Posté par Dame Cannelle à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2022

l'hivernation de la famille Troll

P1070409

Oui les trolls ça hiverne, ça fait plein de réserver à l'automne et ça reste au chaud tout l'hiver en mangeant ses saucisses sèche et ses bocaux de compote.... Bon ok en vrai on hiverne pas (pas encore ..) et on a fait plein de truc au terrain.

Les frutiers ont été plantés, le plan global du terrain prend forme. 
Le voisin nous a donné des batons de framboisier, plein. J'en ai mis un peu partout sur le terrain, on verra bien si ça prend.

J'ai refait une commande de graines en prévision des semi du printemps. Et je me suis attaquée au nettoyage des haies entre le verger et la voie ferrée : je coupe, élague, nettoie, les branchages les plus droits sont recyclés en haies sèche contre les arbres restant. (au passage les clématites c'est la merde...)
On louera peut être un broyeur pour faire du broyat avec le reste, on ferra aussi des petits fagots pour le feu.

 

Au potager on teste différentes façons de préparer nos planches de cultures : carton + paillage, paillage seul, et occultation de la lumière avec des tôles. Dans tous les cas il faudra surement d'autres apports au printemps.

J'ai commencé à me faire un calendrier des semis mais je ne sais pas encore où les faire, ni comment.

Avec mon super nouveau tel d'occasion je peux enfin télécharger des applications, j'ai donc mis une appli pour reconnaitre les plantes, on se croirait dans pokemon go.

L'herbe à taupe ou euphorbe épurge. Ses racines chatouilleraient le nez des taupes ce qui les tiendrait éloigner du terrain. En vrai c'est très iritant et c'était utilisé pour se purger. Les taupes ne sont juste pas connes. Je crois qu'il n'y a que les chèvres qui peuvent manger ce truc.

2021-11-29T10_00_05+01_00

 

Des feuilles probable de Molène bouillon blanc, ce serait un bon remède contre la toux.

2021-12-13T14_14_18+01_00

 

Du géranium

2021-12-13T14_20_37+01_00

 

Des clématites, plein, partout, je passe mon temps à les dégager d'à peu prêt tout le terrain, ça fait des lianes qui montent sur les arbres et courrent au sol. (Je vous ai dit que c'était de la merde ? Certe c'est joli...)

2021-12-13T14_23_41+01_00

 

De la pulmonaire, celle-ci serait bonne pour la toux grasse.

2021-12-13T14_27_54+01_00

 

Coté bâtiments, papatroll a bien avancé, il s'est installé dans la grange. il a fallu faire revenir les techniciens qui nous ont installé l'electricité. 
Enedis a du mal à prendre en compte les modifications quand la demande est en cours, même avec avec 10 appels et e-mails pour confirmer. (ils sont revenu une 3eme fois, cette fois c'était les techniciens qui s'étaient loupé sur un truc et s'en sont apperçu, 2 semaines après..)
Mais ça y est, on a l'électricité dans la grange et son sous sol.


Il a aussi fini de vider le rez de chaussée et placé des tirants au grenier en prévision du démontage des planchers. Mais avant il va s'attaquer a la remise en état de la charpente. Oui papatroll est à fond, papatroll ne s'arrete pas, papatroll est trollfort !
La charpente est sur place, (non sans mal... c'est moi qui ai réussi à ressortir la remorque qui patinait dans la boue ...je suis assez contente de moi ^^)  il reste à la peindre et la monter, une broutille quoi !

 

On a eu un cadeau très sympa pour Noël : voici nos visiteurs du potager : chat des voisins et probable renard.

IM_00124

IM_00142

 Au passage on notera les températures la nuit -4, -8, glaglagla

Je ne devrais pas tarder à organiser un vide maison pour écouler le contenu qu'on a trié et sorti de cette dernière. Je ne sais pas trop si ça partira ou pas.
Dans la mesure du possible je vais favoriser les ventes en départ immédiat ce jour là et ne vais pas réserver à l'avance des objets sans certitude qu'ils partent bien un jour. Autrement dit on a besoin de place, faut que ça dégage vite ^^'
En plus le sous sol de la grange est assez humide, certain meuble vont vite s'habimer si ils restent plus longtemps.

P1070374

 

 

Posté par Dame Cannelle à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2021

Parlons projet, parlons budget

 

20211129_091505


J'ai vu le sujet repasser par-ci par-là sur le net, au détour d'une chaîne youtube, d'une discussion discord, d'un compte teepe ou d'une cagnotte en ligne.

Du coup je me suis dit que peut être ça vous intéresserait (ou pas mais c'est mon blog je fais ce que je veux :p ) de savoir comment on finance notre projet.

Et bien, j'ai ouvert une cagnotte, lychee..

.. non je déconne. En vrai on le finance comme la plupart des gens, péniblement.

 

Aller c'est partie, attention ça va être long !

Au commencement : 

D'abord on a quelques paramètres qui ont joué en notre faveur. 

- Nous avons des familles présentes, aimantes, responsable, de classe moyenne, qui nous aident quand ils le peuvent. Personnellement ça m'a évité la soupe populaire pendant mes études et même ensuite. Nous ferrons la même choses avec nos enfants.
Pour ceux qui trouverait qu'on a "trop de la chance !".
Et bien, si vous considérez que les membres de votre famille sont de gros radins, je vous invite à saisir le juge des affaires familiales car, en fait, ce que font nos familles, c'est juste la loi.
On doit assistance à ses enfants, ses parents, ses grands parents, ses petits enfants mais aussi ses beaux parents, beau fils ou belle fille. 

- Nous sommes en relative bonne santé et nos enfants aussi. Toute fois, avoir des enfants engendre des frais suplémentaires parfois imprévisible (besoin de suivi divers, santé, accompagnement, handicap.. et tout n'est pas remboursé) C'est ce qu'il m'est arrivé régulièrement.

- On a fait nos vies avant de se connaître. Les familles recomposées ça peut avoir du bon.

- Nous ne sommes pas dépensier. Déjà parce que quand on a pas de sous, on apprend à dépenser le minimum vital et aussi parce qu'on a été élevé dans cet idée qu'on peut certes se payer un petit plaisir de temps en temps mais que ni les achats conpulsifs ni les effets de mode ne sont necessaire à notre bonheur.

D'où viennent nos sous ?
Nous n'avons pas fait que raqueter notre famille, nous avons aussi travaillé.

Je vais commencer par mon cas. J'ai un DUT en animation sociale mais je n'ai jamais pu bosser à mon niveau d'étude. (Ne faites pas d'enfants à 20 ans et ne soyez pas, en plus, une fille...)
Avant de rencontrer papatroll, j'ai divorcé et j'ai passé 6-7 ans seule avec mes 2 fils. J'ai réussi à épargner, un peu.
Comment ?
- En ne vivant pas en grande ville. A la campagne les loyers sont moins élevé, mais il y a potentiellement plus de route à faire pour travailler et moins de travail.
- En vivant 4-5 ans dans un logement plus petit que nécessaire (2 chambres pour 3), notamment en HLM. 
- Grâce à l'aide de mes parents (aide au quotidien et donts répartie entre leurs enfants)
Sur cette période je pense avoir réussi à épargner autour de 6000€. Ca fait du 80€ de coté par mois sur 6-7 ans 

C'est ce qui m'a permis, ça, et un CDI en ménage payé  au smic, d'avoir un apport de 15000€ pour acheter une maison de village à crédit et d'y faire quelques travaux. Mon crédit social s'élève à 55000€ dont 10000€ de prêt à taux zéro qui finira en 2024. C'est notre maison actuelle. Je paie 300€ assurance du prêt comprise par mois sur 25 ans pour rembourser mon prêt.
Actuellement, il me reste un peu d'
épargne que je poursuis des que je le peux. En restant prudente et en gardant une partie de mes économies en réserve j'ai de disponible pour notre projet 10 à 12000€.


Au tour de Papatroll. Papatroll a un CAP dans le bâtiment. Il n'a pratiquement jamais été au chômage sauf vite fait entre 2 boulots. Il a continué a se former sur le tas tout au long de sa carrière. Il a épargné tout du long.
Quand on a décidé de vivre ensemble, il a revendu son petit appart' et a acheté une maison à crédit avec apport. 180000€ de crédit.

Quand on a décidé de revenir "à la campagne" on a revendu la maison avec une pluvalue (grace à quelques travaux réalisés dans la maison). On a demandé à faire un changement et c'est ce crédit + l'ancien apport + la pluvalue + une partie de nos épargnes qui nous servent à financer notre projet. 

L'évolution de notre projet.

A la base nous cherchions un terrain seul, pas trop loin de la maison. L'idée c'était de rester dans la maison actuelle et de liquider le plus gros crédit. 
Mais nous n'avons rien trouvé, ou seulement des terrains merdiques à des prix indécents. Nous avions des contraintes géographiques liées au travail salarié de papatroll et à la scolarité et suivis des enfants, ce qui réduisait concidérablement notre champ de recherche.

Après plus d'un an de recherche, nous sommes tombé sur l'annonce de notre terrain : 3500m² dont un verger + un ruisseau + une grange + une ruine à 3km de notre maison actuelle. Nous avons acheté au prix : 95000€. C'est un peu cher pour la ruine et le boulot que c'est. Mais ce que nous avons acheté c'est : le terrain, l'eau, la proximité des services et de notre logement.
Et donc, changement de plan, et projet revu à la hausse, nous avons gardé le prêt à 180 000€ pour couvrir l'achat et une partie des travaux. Surtout que depuis, Papatroll à décidé de s'installer à son compte dans la grange, ce qui va générer des investissements supplémentaires. 

Quand on pourra s'installer dans la ruine, nous revendrons sûrement notre maison actuelle et rembourserons une bonne partie du prêt. Au final dans 5-6 ans on devrait avoir considérablement moins de charges qu'actuellement.

Actuellement de quoi vie-t-on, comment fait-on ?

On vit d'amour, de brioche maison, de chocolat mais pas que !

Papatroll et encore salairié mais il va ouvrir son entreprise l'an prochain. Il passe, en gros, au terrain un soir sur deux et le weekend.
Moi je bosse dans mon atelier de retouche le matin. Et idéalement l'aprem je passe 2h sur le terrain, à tailler, préparer, planter, semer ou bosser à mon niveau sur la ruine... mais en vrai j'ai souvent des impondérables. J'y vais au moins 2 aprem' dans la semaine.  Le reste du temps je gère la trollgéniture, nos bestioles et leurs différents besoins et rendez vous.

Je touche mon chômage (500 à 600€ en fonction du chiffre que je fais à l'atelier) pour un an et demi encore et les allocations familiales. Je ne me verse pas de salaire pour le moment avec mon atelier de retouche. (mais il est déduit de mon chômage quand même) Notre budget va aussi servir à faire le lien le temps que nos activités démarrent.

Dans le piiiiiire des cas, ça ne marche pas, et on pourra toujours revendre le terrain, le matériels et la ruine avec une pluvalue vu tout le boulot qu'on y aura fait, rembourser le prêt et repartir sur autre chose.

Effectivement quand on additionne le tout, on pourrait se dire qu'on a un sacré budget pour notre projet.
Oui et non.
On a épargné chacun à notre niveau, sur une dizaines d'années pour ma part, sur prêt de 20 ans pour papatroll. On a fait le parie de passer par un prêt bancaire pour pouvoir faire rapidement l'essentiel des travaux. C'est un choix. On pouvait acheter avec pas ou peu de prêt, mais celà aurait mobilisé la quasi totalité de notre épargne. Les travaux auraient du se faire au compte gouttes en fonction de nos entrées d'argent. Et en cas de coup dur on se retrouverait à poil. La en cas de coup dur, on a des assurances et de la réserve. 
C'est un budget minimum, pour ce type de projet, en faisant tout de même beaucoup de chose par nous même et qui comprend en plus d'une rénovation de bâtiment, une ouverture d'entreprise. On revoit régulièrement des dépenses à la baisse. Le projet n'est pas figé et on l'adapte au fur et à mesures. 

 Pourquoi ne pas passer par du finacement participatif sur les réseaux sociaux ?

Parce que ça nous ne nous interesse pas, tout simplement.
Une chaîne youtube et/ou une page FB et/ou un blog régulier et/ou tout autres types de réseaux diffusant  du contenu, demande du savoir faire en communication, publication, utilisation de support médias etc. Cela demande aussi du temps, pour se  former à ces techniques, du temps pour créer et mettre en ligne du contenu de qualité, du temps pour échanger et entretenir le lien avec son public, et du temps pour créer et mettre en place des contres parties en cas de financement participatif.
Et du temps on en manque déjà assez au quotidien.
Sans compter qu'il me semblerait important que le contenu soit interessant et instructif et en l'état actuel, nous n'avons pas envie de faire des cours sur ce que nous maitrisons (métallerie pour papatroll et couture pour moi) et nous ne nous sentons pas de donner des leçons dans des domaines que l'on découvre. (électricité, démolition, potager, entretien des arbres ...)
Mon blog a publication aléatoire me suffit et me prend déjà sufisament de temps (plusieurs soirées de relecture et de correction rienque pour cet article), je l'utilise comme journal de bord et pour partager nos aventures avec nos proches et ceux qui seraient interessés par nos expériences.
C'est toujours plaisant d'avoir des retours sur ce que l'on écrit biensur, mais ça s'arrête la. 
( et désolée pour la pub, il faut que je me penche sur la question d'un déménagement du blog..)

Ce qu'il me semble intéressant de retenir dans notre démarche :

- On peut trouver du boulot et épargner même lorsque vous n'avez qu'un CAP. Mais ce sera plus facile si vous êtes un mec. Si vous êtes une fille vous aurez plus de mal. En entretien on vous demandera si vous comptez avoir des enfants et si vous en avez déjà on vous demandera ce que vous allez en faire. (les abandonner sur une aire d'autoroute biensur !)  Pour la petite info, ces questions en entretiens sont illégales.
Si vous travaillez dans la santé ou le social, vous serez sous-payé. 

- Il existe des prêts sociaux qui ouvrent droit à des aides caf, des prêts à taux zéro, pour les petits revenus. C'est soumis à conditions, les démarches sont fastidieuses mais ça existe et ça peut être intéressant pour se lancer quand on arrive à avoir un CDI comme garanti. Surtout qu'ensuite, personne ne viendra vérifier si vous avez gardé votre cdi, tant que vous payez votre prêt. 

- Ne pas rester figé sur un projet idéal dans un environnement idéal, dans des conditions idéales. Le terrain parfait n'existe pas et il est de plus en plus difficile d'en trouver. Faites vous à l'idée qu'un projet, quel qu'il soit, est maléable, adaptable et qu'il va évoluer au fil du temps et de votre vie.

- Assurer ses arrières est important, d'autant plus avec des enfants. Garder, quand c'est possible, une somme de coté pour les coups durs, s'assurer correctement (santé, accident, responsabilité civile, assurance de prêt...)
On pourrait se dire, osef' tout va se casser la gueule autant utiliser tout l'argent. Moi je me dis que tant que ça tient à peu prêt la route autant participer du mieux qu'on peut en cotisant solidaire et bénéficier des quelques avantages droits qu'il nous reste quand on en a besoin.

 

Posté par Dame Cannelle à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 décembre 2021

Cuisiner à la cuisinière à bois, retour sur 2 mois d'utilisation

P1070391

Et oui, ça fait bien 2 mois que la cuisinière tourne quasi non stop.

Après avoir galéré pour réussi à l'allumer

Après avoir enfumer la cuisine au point de faire sonner le détecteur de CO2 ( pas d'inquiétude, j'ai éteind, aéré et hop fini)

Après avoir trouvé que c'était l'amas de cendre qui bouchait l'arrivée d'air et découvert une trappe pour, je suppose, désenfumé. (je le serais pour la prochaine fois ...)

Après avoir roussi quelques plats.

Je peux enfin dire que, ça y est, nous commençons à maitriser la bête.

 

20211203_181239

La bête, c'est une cuisinière à bois Rosières 18076 d'occasion. Acheté 300€ sur le bon coin. Descendue d'un étage à la sueur du frond (et pas que...) de Papatroll et des potes (encore merci ! ) et placée au rez de chaussé  dans notre cuisine.(ouf !)

Papatroll a fait le tubage, la sortie de toit et même un meuble pour aller à côté. (l'est trop fort ce papatroll)  

 

Alors, ce qui a changé depuis la cuisinière à bois. 

Bin déjà on ne se les gèle plus dans la cuisine et rienque pour ça, ça vallait le coup !

On est dans une vielle maison de village en pierre, la cuisine est aménagée dans l'ancien garage. Il y fait super bon en été (20°) mais frais en hiver. (un peu façon grotte, sans chauffer la maison on avoisine les 5° même si il fait plus froid dehors) Et nous n'avons pas une super orientation. En hiver on doit avoir sur la façade 3h d'ensoleillement le matin environ.

Avant ce n'était chauffé que par un radiateur éléctrique, on avait 18°C dans la cuisine en hiver. Maintenant on a 20-21°. Mais surtout la cuisinière assèche l'air, meme quand on est à 18°C au petit matin, la pierre continue de rayonner la chaleur et il fait moins "froid" car c'est moins humide.

On a prévu de faire une grille d'aération qui va donner sur le palier de l'étage.
Déjà, actuellement en laissant les portes ouvertes, la cuisinière chauffe toute la cage d'escalier (et elle est grande). Même si les paliers et l'escalier sont plus frais, ça n'a rien avoir avec avant. Ma jauge personnelle étant le nombre de pull que je porte, le temps de mise en chauffe de la salle de bain, ou le temps que je met à m'extirper du lit le matin, je peux affirmer que ces jauges ont considérablement réduit !

J'attend de voir ce que ça donnera lorsqu'on aura des températures extérireures négatives. (édit : ça va, il fait bon ! ^^)

Entrons dans le vif du sujet : cuisiner à la cuisinière à bois.

Et bin ce n'est pas si simple mais ce n'est pas trop compliqué non plus. voilà voilà.

Depuis qu'on l'a mise en service nous avons pratiquement préparer tout nos repas dessus. 

Cela demande un peu plus d'organisation et de temps que de cuisiner au gaz ou à l'electrique. 

Si la cuisinière n'est pas allumée ou si elle n'est pas assez chaude, il faut penser à l'allumer ou la relancer avant de préparer le repas. 

Le temps de cuisson et un poil plus long, la plaque chauffe moins fort qu'une cuisinière classique. (à moins de vraiment la monter à fond mais c'est prendre le risque de tout cramer)

Et même si c'est top pour les plats mijotés il faut penser à remettre régulièrement du bois. 

Je dirais que la ou je mettais une grosse demi heure à préparer les repas avant, je suis passée à une bonne 1h.

Pour cuire sur la plaque, le principe est assez simple. A gauche, sur le foyer, c'est chaud, au milieu c'est moyennement chaud, à droite c'est tiède, et au bout du bout de la droite ça maintient au chaud.
Sur la notre pour commencer à avoir une cuisson sur la plaque digne de ce nom il faut au moins la monter à 200-250°C

Sur le devant la cuisinière il y a une auguille qui indique la témprature du four. On est pas certain qu'elle soit très précise mais cela permet d'avoir un repaire.

Autre particularité à prendre en compte. La chaleur n'est pas uniforme dans le four. En toute logique ça chauffe plus du coté du foyer que de l'autre. Du coup on met le minuteur et on tourne nos plats à mis cuisson.
La aussi les plats peuvent passer de pas cuit à trop cuit en quelques minutes, il faut se méfier du "je le laisse encore 5mn"

Le mieux pour éviter de cramer le repas la dessus c'est d'utiliser une cocotte minute et des cocottes en fonte à couvercle et de laisser "coufir".

 

20211126_191303

 

 

On ne sait pas encore si l'utilisation de la cuisinière à bois va avoir un petit, moyen ou gros impact sur notre facture d'életricité. Elle remplace tout de même la cuisinière électrique midi et soir, le micro onde pour la plupart de mes tasses de thé et quelques chocolat chaud et réduit, on espère, l'utilisation des radiateurs électrique. (moins de temps de chauffe dans la salle de bain, air ambiant réchauffé)

Pour la petite histoire, on a un compteur linky, donc on doit pouvoir accéder à leur super suivi en ligne au jour le jour, à l'heure prêt.
Alors, il faut tout de même s'inscrire à leur service, c'est pas automatiquement livré avec le linky.
Du coup, j'ai voulu m'inscrire pour pouvoir comparer à l'hiver dernier. Bon bah leur site plante... voilà voilà.

 La maison est toute fois encore pleine de courant d'air, on a encore une bonne marge de progression question isolation. Nous avons des fenêtres survitrées et non double vitrage. Mais pour changer nos menuiseries il nous faut l'accord des Bâtiments de France, ce qu'ils ont refusé (sans pour autant nous dire ce qu'ils voulaient exactement hein..)
Nous avons osé demander à mettre des fenêtres pvc et une baie vitrée alu, dans la couleur demandée, seul paramettre réelement exigé d'ailleurs.
Du coup c'est en pause.
Notons qu'ils préfèrent qu'on garde des fenêtres dégueu/moche dont la peinture s'écaille et qu'une famille se gèle en hiver plutôt que de valider notre demande qui correspond au seul critère qu'on nous a donné à suivre : la couleur.
Bref maintenant que l'on s'investi sur la nouvelle maison, la question de consacrer un budget sur la maison actuelle pour changer les menuiseries se pose. Pas sur qu'on le fasse.

Sur ce, je vais sortir le pain du four !

 

17 novembre 2021

l'automne chez les trolls

P1070272

Dernière poire de l'automne. C'est le chien qui l'a trouvé au sol... il a fallu courrir pour la récupérer mais on l'a eu !

 

Le mois d'octobre a été bien rempli, déjà il y'a eu ça :

P1070353

J'ai trouvé ce petit mimi paniqué en bas de notre rue.

1doigt croqué, une récupération derrière la machine à laver et trois jours plus tard : on était adopté !

On l'a appellé "Yolo" parce que : Yolooo sur le chien ! Yoloooo dans l'escalier ! Yolooo sur la cage du lapin ! Yolooooo sur le poele allumé !

Il n'a qu'un mois mais se debrouille comme un grand. il a du avoir une super maman chat ou de super copain chat pour lui montrer l'exemple.

 

Deux jours après il y a eu ça :

249575384_4756609647711903_8935631289525871548_n

C'était un chouette mariage, comme on voulait et qui nous ressemble. On a donc joué et bien mangé ! ^^

La trollgéniture semble bien aller. Trolltinette a bien pris le rythme de l'école, trolladopreums commence un suivi sur une structure (il était temps, c'est pas comme si il était majeur maintenant) Trolladobis a aussi pris son rythme au lycée. La classe ce passe bien, il s'est fait quelques amis, il n'y a que l'internat qui le saoule un peu. on est en train de mettre en place son PAP (le document qui dit juste aux profs : SVP faites attention il est dys) la medecin scolaire est encore plus perchée que la précédente... je vais finir par croire qu'ils y mettent que les tanches à ce poste...

Coté professionnel, papatroll commence sérieusement à s'organiser pour monter son entreprise. De mon coté je vais ouvrir un point couture retouche dans la boutique de la collègue avec qui j'ai travaillé cet été. S'ajoute à tout ça, le potager, le verger, le quotidien et les travaux. On est bien occupé.

J'ai investi dans un téléphone qui tient la route pour l'atelier de couture (pour pouvoir faire de jolies photos et les envoyer directement sur ma page FB et compte instagram) Du coup j'ai tenté de faire une video pour présenter notre terrain.

 

 La video ici !


Ce sera tout pour cette fois, à la prochaine !

 

 

 

 

Posté par Dame Cannelle à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]